|
Des siècles de tradition
 

À toutes les époques, la motivation la plus profonde de la conscience humaine a toujours été un besoin d''amour parfait, de compréhension, de joie, de plénitude et de vérité en soi. Dans toutes les grandes religions du monde, il y eut des êtres qui choisirent de renoncer à la vie de famille et aux responsabilités de ce monde afin de se vouer totalement à cette quête divine.Paramahansa Yogananda à l’ashram de Mont Washington

Dans le sillage de cette tradition qui remonte à plusieurs siècles, les moines et les religieuses qui embrassent l'Ordre de la Self-Realization Fellowship prononcent un vœu quadruple de renoncement : simplicité, célibat, obéissance et fidélité. Dans les ordres religieux de l'Orient comme de l'Occident, ces vœux sont le fondement même de la vie monastique.

L'Ordre ancestral des Swamis de l'Inde

Paramahansa Yogananda et son guru, Swami Sri Yukteswar, appartiennent à l'ordre ancestral des Swamis de l'Inde, réorganisé dans sa forme actuelle il y a déjà plusieurs siècles par Adi Shankaracharya. Cet ordre se perpétue à ce jour à travers une lignée ininterrompue de vénérables enseignants. Tous les moines de l'Ordre des Swamis font remonter leur lignage spirituel au premier Shankaracharya. Ils prononcent des vœux de pauvreté (de détachement vis-à-vis des biens terrestres), de chasteté et d'obéissance devant leur supérieur ou autorité spirituelle. Les ordres monastiques chrétiens catholiques ressemblent, de bien des façons, à l'Ordre des Swamis qui est plus ancien. L'Ordre des Swamis comprend dix subdivisions, dont la branche Giri (montagne) à laquelle appartiennent Sri Yukteswar et Paramahansa Yogananda.

Des moines de l’Ordre en méditation dans la chapelleLes moines et les religieuses de l'Ordre de la Self-Realization Fellowship qui prononcent leurs vœux de renoncement définitifs sont également membres de l'Ordre des Swamis. Paramahansa Yogananda instaura l'ordre monastique de la SRF au début des années 1930, avec l'arrivée de Sri Daya Mata et d'autres disciples dévoués qui désiraient renoncer à la vie séculaire en consacrant entièrement leurs existences à Dieu. Après le décès de Paramahansaji en 1952, le soin de veiller sur l'ordre monastique grandissant et d'en cultiver les valeurs fit partie des responsabilités de Daya Mata.

En tant que chef spirituel de l'organisation, elle supervisa personnellement le développement de l'Ordre de la Self-Realization Fellowship. Aujourd'hui, l'Ordre est composé de moines et de religieuses résidant non seulement aux États-Unis, mais aussi en Europe et en Inde, qui se sont sentis appelés à consacrer leur vie à chercher Dieu et à servir l'humanité à travers le travail de la Self-Realization Fellowship/Yogoda Satsanga Society of India.

Forward to Previous Page
2 / 3
Forward to Next Page
Copyright © Self-Realization Fellowship. Tous droits réservés.