|


Day Mata Portal French
(31 janvier 1914 – 30 novembre 2010)

Hommages


« J’apprécie énormément votre dévouement sincère, plein de joie et d’intelligence envers la SRF et Dieu. Puissiez-vous naître dans la Mère Cosmique et inspirer tous les êtres par l’aspect maternel de votre spiritualité, afin d’amener les autres à Dieu uniquement par l’exemple de votre vie. Bénédictions éternelles. »

Paramahansa Yogananda

« Avant que [Paramahansa Yogananda] ne quitte ce plan terrestre, il dit : ” Quand je serai parti, seul l’amour pourra prendre ma place ”. Après sa mort, l’amour s’est incarné en la personne de Daya Mata… Cette fervente disciple poursuit fidèlement la mission du Maître, non pas uniquement en répétant ce qu’il disait, mais en étant ce qu’il était. »

Swami Venkatesananda (moine de la Divine Life Society)

« La joie de cette rencontre [avec Sri Daya Mata] est toujours intacte dans mon cœur. Elle rayonne d’un amour merveilleux : tel est son message. »

Sri K. Krishnan Nair, disciple direct du Mahatma Gandhi

« L’histoire est parsemée des vestiges de sectes religieuses qui s’enflamment puis s’éteignent petit à petit – des flambeaux de foi éphémère allumés par un chef charismatique, qui ont tôt fait de disparaître après sa mort... La Self-Realization Fellowship semblait elle aussi devoir disparaître après la mort de son fondateur, Paramahansa Yogananda, en 1952, mais elle a prospéré… Depuis 1955, la SRF est dirigée par Faye Wright, connue au sein de l’organisation sous le nom de Daya Mata. »

Time Magazine

« J’ai trouvé au sein de la Self-Realization Fellowship la plus grande expression de spiritualité, de dévouement et d’amour. Ses représentants ne se contentent pas de prêcher selon ces principes, mais ils vivent en accord avec ceux-ci. »

Commentaires du Shankarcharya de Puri,
Sa Sainteté Jagadguru Sri Bharati Tirtha,
suite à une rencontre avec Sri Daya Mata
au siège de la SRF en 1958

« L’héritage [de Paramahansa Yogananda] ne rayonne nulle part ailleurs avec autant d’éclat que chez sa sainte disciple, Sri Daya Mata, qu’il forma afin qu’elle poursuive son œuvre après son départ de cette terre. Ceux qui, comme moi, eurent le privilège de rencontrer Paramahansaji retrouvent en Daya Mataji ce même esprit d’amour divin et de compassion qui m’impressionna tant lors de ma première visite il y a presque quarante ans au Centre de la Self-Realization. »

Dr. Binay R. Sen, ancien ambassadeur de l’Inde
aux États-Unis et Directeur général de l’Organisation
des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture

« Sri Daya Mata personnifie l’amour, la compassion et les valeurs ancestrales de la culture indienne… Ses discours ne sont pas des exposés académiques vides sur des principes théologiques abstraits, mais des hymnes personnels intenses qui sont des témoignages de sa vision extatique du Créateur. »

 Sri Nani A. Palkhivala, ancien ambassadeur de l’Inde aux États-Unis

« J’ai eu le privilège de rencontrer Sri Daya Mata à de nombreuses reprises… Quiconque s’est trouvé en sa présence ne peut échapper à l’aura de paix spirituelle et de sérénité qui irradie de son être… Le message de Sri Daya Mata est d’une grande importance et très pertinent en cette époque de doutes et d’incertitudes… Il proclame non seulement l’unité de la race humaine, mais également l’unité de l’homme avec Dieu. »

C.V. Narasimhan, sous-secrétaire général des Nations Unies

« Lorsque je l’ai interviewée, Sri Daya Mata m’a profondément impressionné pour différentes raisons : pour son intelligence, sa sincérité son honnêteté – je jauge toujours les gens en fonction de leur honnêteté – et son ouverture d’esprit en matière de religion… Le sommet d’une montagne a toujours produit selon moi son propre éclat, son propre rayonnement. Le sommet du Mont Washington a toujours représenté pour moi cet éclat particulier en la personne de Daya Mata… Je voudrais lui transmettre mon respect, mon admiration et mon amour infini et témoigner de l’unicité de sa mission, qu’elle seule peut accomplir. »

Dan Thrapp, ancien rédacteur religieux au Los Angeles Times

« Lorsque j’ai rencontré en 1958 notre révérende Mère Daya Mata pour la première fois, je fus stupéfait. Comment une Occidentale pouvait-elle égaler un des grands saints de l’Inde ? Puis je compris le pouvoir des enseignements de la Self-Realization. Sa réalisation de Dieu ne fut pas un hasard. Grâce à ses efforts dans la pratique des enseignements du Guru, elle est entrée en harmonie avec Dieu, dont la sagesse s’est déversée en elle. »

Swami Shyamananda Giri, membre du Conseil d’administration
de la SRF/YSS jusqu’à sa mort en 1971

« Je vois en vous le même Esprit (bhava) que je vis en votre Maître. »

Commentaire de Anandamoyi Ma, une des plus
importantes saintes de l’Inde moderne, lors d’une
visite de Sri Daya Mata à son ashram en Inde.

« Pour moi qui suis membre d’un ordre religieux, Daya Mata est un exemple radieux de ce que devrait être une vie dévouée au service de Dieu et de son prochain… En sa présence, il n’y a ni catholiques, ni protestants, ni hindous, mais uniquement des enfants du Père unique, Dieu. Elle reçoit chacun d’entre eux avec amabilité et tous trouvent une place dans son cœur. Moi qui suis une religieuse catholique, j’ai reçu énormément de bienveillance, de compréhension et d’encouragement de sa part. J’ai toujours senti qu’elle me considérait comme l’une des siennes. Elle restera toujours pour moi l’idéal de ce que ma vie de religieuse devrait être… Dieu émane d’elle. »

Une sœur de charité catholique

« Sri Daya Mata avait une voix douce et elle était naturelle. Elle était à l’évidence en paix avec elle-même. Elle plut immédiatement à Elvis. Un dialogue continu s’installa entre eux et la vie d’Elvis en fut profondément influencée… Il avait énormément de respect pour Daya Mata. »

Priscilla Presley

« Quelle est l’essence d’un ange ? C’est quelqu’un d'angélique, quelqu’un qui a cette pureté en soi. Être en présence d’une personne comme Daya Mata est ce que je qualifierais de présence angélique. »

Le musicien George Harrison

« En 1967, la sanghamata Dayamataji séjourna en Inde – un événement que j’attendais avec impatience… En sa présence, je vis en elle une Mère universelle – l’incarnation d’une énergie divine, d’amour maternel et de compassion… L’aura, la bienveillance et la compassion de Dayamataji m’inspirèrent un profond respect. »

Dr. S.D. Joshi, auteur, ingénieur et ancien
directeur général de Walchand Industries, Ltd

Copyright © Self-Realization Fellowship. Tous droits réservés.