|

Le Premier ministre de l’Inde rencontre les moines de la YSS

Ces derniers lui remettent un message de Sri Mrinalini Mata

  Prime Minister of India Meets With YSS Monks
 

De gauche à droite : Swami Smaranananda, le Premier ministre de l’Inde Sri Narendra Modi, Swami Nityananda, Swami Ishwarananda et Sri Bhupender Yadav, membre du Parlement.

Le 4 mars 2016, le Premier ministre de l’Inde, l’Honorable Sri Narendra Modi, a accordé une audience au secrétaire général de la Yogoda Satsanga Society of India (le nom sous lequel l’œuvre de Paramahansa Yogananda est connue en Inde).

La rencontre a eu lieu dans le bureau du Premier ministre au Parlement indien à New Delhi. Outre Swami Smaranananda (secrétaire général de la YSS), deux autres moines responsables de la YSS étaient présents : Swami Nityananda et Swami Ishwarananda (un membre du Conseil d’administration de la YSS).

Les moines ont fait part au Premier ministre Modi du prochain centenaire de l’œuvre de Paramahansa Yogananda, laquelle débuta en Inde en 1917. Ils ont aussi évoqué son rôle précurseur dans l’approfondissement de la compréhension du Yoga non seulement en Inde mais dans le monde entier. À cette occasion, ils ont remis au Premier ministre une lettre de Sri Mrinalini Mata, présidente de la SRF/YSS, dans laquelle elle exprime au Premier ministre sa vive reconnaissance pour son initiative auprès des Nations Unies qui a abouti à l’établissement d’une Journée internationale du Yoga, désormais célébrée annuellement le 21 juin.

Le Premier ministre Modi a proposé l’instauration d’une Journée internationale du Yoga lors de son discours aux Nations Unies en septembre 2014, en affirmant : « Le Yoga est une précieuse contribution des traditions de l’Inde ancienne. Il symbolise l’union de l’esprit et du corps, de la pensée et de l’action, de la maîtrise et de la réalisation ; l’harmonie entre l’homme et la nature ; une approche holistique de la santé et du bien-être. » Suite à sa proposition, les Nations Unies ont adopté l’initiative, soutenue par un record de 175 États membres — le plus grand nombre de votes en faveur d’une résolution dans l’histoire de l’organisation.

Dans sa lettre au Premier ministre, Sri Mrinalini Mata écrit :

« En tant que fervent adepte du yoga et de la spiritualité indienne, vous connaissez peut-être déjà la vie et les enseignements de Sri Sri Paramahansa Yogananda, auteur du classique de la littérature spirituelle Autobiographie d’un Yogi. Bien qu’il ait passé une grande partie de sa vie en Occident à disséminer l’ancienne science indienne de la méditation yoguique qui permet de faire l’expérience personnelle et directe de Dieu, Paramahansaji a toujours gardé dans son cœur un amour profond pour l’Inde et a quitté sa forme physique tandis qu’il récitait un de ses poèmes intitulé “Mon Inde”. Un de ses objectifs fut de promouvoir l’unité entre l’Orient et l’Occident et, au fil des années, son message universel a attiré des chercheurs spirituels de diverses confessions et nationalités. Il a prédit qu’un jour le message du yoga ferait le tour de la planète et contribuerait à établir la paix entre les nations grâce à la perception directe par l’humanité du Dieu unique. J’ai donc éprouvé une grande joie lorsque vous avez proposé d’instaurer une Journée internationale du Yoga dont la résolution fut adoptée aux Nations Unies en un temps éclair par un nombre record d’États. Et ce fut très encourageant de voir des groupes importants de personnes se rassembler dans le monde entier pour pratiquer le yoga lors de la première Journée internationale du Yoga, le 21 juin 2015. Je suis convaincue que la participation à cet événement annuel important ne cessera de croître au fil du temps et aidera progressivement à élever la conscience de l’humanité entière.

« Au nom de la Yogoda Satsanga Society of India/Self-Realization Fellowship, je vous adresse mes vœux les plus chaleureux et je prie pour que Dieu vous guide et vous bénisse tandis que vous œuvrez au bien-être et à l’épanouissement de l’Inde. »

Les moines de la YSS ont aussi remis au Premier ministre des traductions de Autobiographie d’un Yogi de Paramahansa Yogananda en sanskrit et en gujarati (sa langue maternelle) ; God Talks With Arjuna, la traduction et les commentaires de la Bhagavad Gita par Yogananda ; un tableau de Bhagavan Krishna en posture de méditation, ainsi qu’un don pour le Fonds de secours national du Premier ministre.

Copyright © Self-Realization Fellowship. Tous droits réservés.